En quoi cette initiative est-elle unique ?

La Corporation Penca de Sábila permet d’aider 12 000 familles de petit-e-s exploitant-e-s agricoles de la région rurale de Medellín à se convertir à l'agriculture agro-écologique (fermes organiques). Leur méthode repose sur la commercialisation équitable et la vente directe des surplus par l'intermédiaire d'un magasin coopératif, la création d'instruments juridiques pour la protection des paysan-ne-s du territoire et la formation d'alliances avec des associations de paysan-ne-s et des universités. Les bénéfices économiques sont partagés chaque année dans des assemblées auxquelles participent toutes les familles de petit-e-s exploitant-e-s. La corporation incorpore également dans les programmes de l'État les besoins des agriculteurs ruraux et agricultrices rurales, pour lesquel-le-s elle sollicite un soutien supplémentaire dans ce contexte de COVID-19.

Résultats les plus remarquables

À ce jour, nous avons créé deux associations paysannes qui regroupent des fermes qui produisent des aliments de manière agro-écologique (ce qui permet de réduire ou d'éliminer l'utilisation de pesticides dans les activités agricoles), et qui commercialisent et vendent leurs produits par l'intermédiaire du Circuit Economique Solidaire Colyflor (un réseau de producteurs et productrices rurales de commerce équitable). En outre, nous avons réussi à faire inclure le District Rural Paysan de Medellín dans les récents plans d'organisation territoriale de Medellín et dans les plans de développement de la région. Grâce à la formation aux principes de l'agro-écologie, dispensée par l'École d'Agro-écologie, des dizaines de jeunes et de petits agriculteurs et agricultrices de la région ont reçu une formation pour consolider leurs compétences et leurs capacités, tout en encourageant la mobilisation sociale pour la défense des droits des paysan-ne-s sous la forme de réunions, forums, débats, manifestations, sit-in, d’échanges de semences, et une collecte de signatures.

Ce programme a bénéficié à 104 paysan-ne-s fermier-e-s et aux organisations qui font partie du réseau de fournisseurs de Colyflor Store. Nous avons également mis en place l'Assemblée Paysanne de Valle de Aburrá, une alliance entre les familles et les organisations paysannes de la bio-région de Valle de Aburrá.

Notre travail montre qu'il est essentiel de promouvoir les droits des paysan-ne-s et l'agro-écologie en tant que modèle alternatif de production, étant donné le lien étroit qui existe entre la santé humaine, animale et écologique, la santé des producteurs et productrices, des consommateurs et consommatrices et des écosystèmes dépend directement de leur amélioration.

Impact de l'épidémie de Covid-19

À Medellín, la crise COVID-19 a mis au premier plan l'importance de la souveraineté alimentaire, ainsi que les besoins de la population paysanne vivant à la périphérie de la ville. Nous avons dénoncé la manière dont les plans COVID-19 ont dévoilé le manque de soutien institutionnel aux communautés rurales pour garantir la distribution de leurs récoltes, et le paradoxe inacceptable entre la perte des récoltes invendues des familles d'agriculteurs et agricultrices et la faim qu’éprouvait les familles des quartiers urbains. Il semble que certaines parties de la population soient plus préoccupées et sensibilisées à la consommation responsable, et que les problèmes des populations rurales aient trouvé leur place (dans une certaine mesure) au cœur du programme public, politique et médiatique pour ceux et celles qui détiennent le pouvoir dans les zones urbaines.

Citation du comité d'évaluation

« Bien que l’objectif du projet soit lié à la souveraineté alimentaire et centré sur la mise en place d'un magasin de commerce de produits alimentaires locaux juste et équitables (et d’un réseau) ainsi qu’à la mise en œuvre de deux fermes centrées sur l'agroécologie, il ne se limite pas à ces projets et a une portée bien plus large: obtenir la reconnaissance juridique des zones rurales et de ses agriculteurs et agricultrices à échelle locale et si possible, nationale, ainsi que la reconnaissance des droits des agriculteurs et agricultrices. Le travail est participatif, incluant des universités, des alliances avec des mouvements sociaux dans un contexte très défavorable, y compris un processus de paix très difficile ».
– Françoise Wautiez

En savoir plus

Pour en savoir plus, lisez cet article de fond sur AlponienteVous pouvez également télécharger le formulaire de candidature rempli par cette initiative pour participer au prix Villes Transformatrices.

Lire leur candidature
Atlas des utopies