En quoi cette initiative est-elle unique ?

La Maison d’Éducation à l’Alimentation Durable (MEAD) est une initiative municipale holistique à Mouans-Sartoux, en France, qui permet à la ville d’effectuer une transition vers la consommation d'aliments biologiques et produits de manière durable. Depuis son lancement, MEAD a priorisé la santé des enfants, des familles, des personnes âgées, des entreprises locales, des étudiant-e-s, des chercheurs et chercheuses et des autorités publiques, ainsi que les besoins de l'agriculture durable, par le biais de politique alimentaire.

Résultats les plus remarquables

Depuis 2012, les cantines scolaires de la ville servent une alimentation 100% bio, 96% des légumes étant produits à Mouans-Sartoux même (l'alimentation bio limite les résidus de pesticides, de perturbateurs endocriniens, etc. dans l'alimentation des adultes et des enfants). La ville a également réduit de 80 % les pertes et les déchets alimentaires dans les cantines scolaires. et deux repas végétariens ont été inclus dans leurs menus hebdomadaires. Mouans-Sartoux est à l’avant-garde dans l’adoption de l'idée de diversifier les protéines dans l'alimentation. Elle a multiplié par trois l'offre de terres agricoles pour l’agriculture durable dans la région.

Nous organisons des ateliers et des cours sur l'alimentation durable pour les enfants, et 51 familles ont suivi, ou sont en train de suivre un programme de six mois pour les aider à se tourner vers des habitudes alimentaires plus durables. En outre, nous soutenons 100 familles par l'intermédiaire d'une épicerie sociale. Nous avons réussi à ce que 21 entreprises s’engagent dans l’utilisation de l'alimentation durable. Grâce à nos festivals et aux activités organisées par la Mairie, nous avons également atteint plusieurs milliers de personnes. Dans une enquête réalisée en 2019, 87 % des parents nous ont indiqué qu'ils avaient modifié leurs habitudes pour choisir des aliments locaux, sains et biologiques plus durables.

Notre équipe de six à huit personnes est dirigée par un comité de pilotage, composé d'élu-e-s, de scientifiques, d'institutions et de résident-e-s. Ils et elles se réunissent deux fois par an pour évaluer les activités en cours et proposer de nouvelles idées. Il existe également un groupe local composé d'acteurs locaux et de résident-e-s qui se réunit régulièrement pour faire de nouvelles propositions et consolider notre projet. Notre réussite a suscité un grand intérêt en France et à l'étranger.

Impact de l'épidémie de Covid-19

Suite à l'épidémie de COVID-19, nous avons dû annuler un grand nombre des activités prévues. Cependant, la ferme municipale a continué à produire des légumes qui ont été en partie utilisés pour les quelques repas servis à la cantine scolaire aux enfants des agents de santé et des employé-e-s municipaux et municipales qui ont continué à travailler pendant la crise. L'excédent a été congelé sur place et la nourriture a été donnée à l'hôpital le plus proche et à l'épicerie sociale de la ville. La MEAD a régulièrement publié sur sa page Facebook des idées de recettes et d'activités de jardinage pour aider les parents à occuper leurs enfants pendant le confinement. Bien que la crise ait représenté un grand défi, on peut aussi considérer qu’elle a été une bonne opportunité de sensibiliser la population locale à la résilience alimentaire, à plus grande échelle.

Citation du comité d'évaluation

« Une initiative fantastique sur les systèmes alimentaires durables au niveau territorial, profondément ancrée dans les politiques et programmes nationaux avec des échos internationaux grâce à un cadre de communication solide ».
– Mamadou Goïta

En savoir plus

Pour en savoir plus, lisez cet article de fond sur PressreaderVous pouvez également télécharger le formulaire de candidature rempli par cette initiative pour participer au prix Villes Transformatrices.

Lire leur candidature
Atlas des utopies