En mai 2015, une coalition de candidatures citoyennes, Por Cádiz Sí Se Puede (Pour Cadix, oui c’est possible) et Ganar Cádiz (Gagner Cadix) a remporté les élections municipales avec un programme largement centré sur l’enjeu des énergies renouvelables. L'un des principaux objectifs de ce nouveau gouvernement municipal était de tirer parti des ressources locales - le port et les chantiers navals - pour promouvoir une transition énergétique en tant que moyen de reconstruction de la vie sociale et productive de la ville. Cette stratégie porte aujourd'hui ses fruits.

Les quatre priorités de la ville de Cadix pour la transition énergétique sont: les économies d’énergies, l'efficacité et les énergies renouvelables dans les bâtiments publics, la lutte contre la pauvreté énergétique, la promotion d'une transition énergétique démocratique et augmenter la création d'emplois dans le secteur énergétique.

Ces activités sont financées grâce à la part des bénéfices tirés de la participation à 55 % du gouvernement local dans Électrica de Cádiz, la plus grande compagnie d'électricité privée-publique du pays, et sont orientées par deux groupes de travail locaux spécialisés sur les thèmes d’énergie : la Mesa contra la Pobreza Energética (Comité de lutte contre la pauvreté énergétique) et la Mesa de Transición Energética de Cádiz (MTEC, Comité sur la transition énergétique de Cadix).

Le MTEC a créé un espace de participation et collaboration permanente au sein duquel se réunissent des technicien-n-e-s municipaux et municipales, des organisations environnementales, des particuliers, des travailleurs et travailleuses de l'Université de Cadix et d'Eléctrica de Cadix, ainsi que des membres de la coopérative Som Energía. Le MTEC a également encouragé la conversion d'Eléctrica de Cádiz en un fournisseur d'énergie 100 % renouvelable. Il a aussi développé plusieurs campagnes d'éducation en matière d'énergie et a réussi à ce qu’Eléctrica de Cádiz améliore la qualification environnemental de tous les contrats de construction de bâtiments municipaux (et de 80 % des habitant-e-s de la ville).

Eléctrica de Cádiz a réussi à remporter les contrats de fournisseurs de deux autres municipalités de la province, les retirant ainsi des mains d'entreprises privées oligopolistiques. Cela a été possible grâce à l'inclusion de l'exigence d'une électricité certifiée 100% renouvelable dans les cahiers des charges. Les initiatives de MTEC ont emmené le débat sur le modèle énergétique dans la rue et auprès des institutions locales.

La participation de différents "groupes de citoyen-ne-s", des utilisateurs et utilisatrices jusqu’aux conseiller-e-s techniques, dans les Mesas (Comités) est un phénomène très stimulant, tout comme l’opportunité d'être face au gouvernement et de pouvoir combiner les deux objectifs: une transition énergétique vers les énergies renouvelables et des politiques sociales garantissant le « droit à l'énergie ».
– Évaluateur Erick Palomares

Vous souhaitez davantage d’informations sur cette initiative ? contacter .

Ou visitez le site transicionenergeticacadiz.es

Atlas des utopies