En quoi cette initiative est-elle unique ?

CaSanAT (abréviation de « maison » et de « nature » en portugais) à Porto Alegre, au Brésil, est un espace où les activistes sociaux et les bénévoles se réunissent pour les débats et les activités communautaires sur des questions socio-environnementales. À ce titre, on y lutte contre la faim, la pandémie et la répression du gouvernement Bolsonaro. Aujourd'hui, en tant qu'espace d'organisation sociale et d'éducation à la réflexion sur la ville, on s’y efforce de consolider les communautés et d'agir comme centre de réponse à la pandémie COVID-19.

Résultats les plus remarquables

La construction du centre CaSanAT a commencé vers 2004, lorsqu'un bâtiment abandonné a été reconverti et équipé d’énergie solaire et d'autres technologies propres. Les murs sont enduits de chaux plutôt que de ciment. On a recyclé presque toutes les briques, les encadrements de portes et les portes. Les plantes de la cour arrière fournissent nourriture et refuge pendant les jours de chaleur. Dans le patio, on trouve des bananes toute l'année, ainsi que des fruits de la passion, des herbes aromatiques et des avocats. CaSanAT a mis en place un marché local de fermiers et fermières de commerce équitable, ainsi qu'une bibliothèque riche d’une collection de plus de 3 000 publications répertoriées portant sur l'environnement ainsi que des documents contenant l'histoire du peuple gaúcho et des mouvements environnementaux brésiliens. Le centre a également permis aux personnes de réclamer leur droit au centre de la ville et a tendu la main à la communauté au sens large et à diverses communautés indigènes, dans l'espoir que ce modèle pourrait être reproduit ailleurs.

Cette année, le gouvernement Bolsonaro a menacé de fermer le centre – une décision que nous avons contesté auprès des tribunaux et nous avons obtenu un sursis temporaire. La querelle n'a pas empêché le centre de poursuivre ses activités pour aider les personnes qui luttent contre la pandémie de COVID-19. Grâce à la distribution de nourriture et de produits d'hygiène à des milliers de familles, CaSanAT a comblé les lacunes laissées par le gouvernement Bolsonaro dans sa gestion de la pandémie.

Impact de l'épidémie de Covid-19

Depuis mars 2020, CaSanAT fait office de dépôt de produits alimentaires et d'hygiène issus du commerce équitable, achetés grâce à des dons. L'implication de différents acteurs politiques et de mouvements sociaux et la solidarité manifestée lors du Covid19 ont facilité l’union des communautés locales de la classe ouvrière face à la pandémie et à l'oppression du gouvernement Bolsonaro.

Citation du comité d'évaluation

« En transformant la nature des relations de pouvoir par la consolidation du contrôle local et de la démocratie participative, les participant-e-s à ce projet ont déjà généré une économie centrée sur le développement de sociétés durables, sans exploitation de la classe ouvrière ou des moyens de subsistance. Ils et elles cherchent à se développer sur la base de la justice environnementale, sociale, économique et de genre et sur la souveraineté et l'autodétermination des peuples ».
–  Isadora Hastings

En savoir plus

Pour en savoir plus, lisez cet article de fond sur Les Amis de la Terre Internacional.Vous pouvez également télécharger le formulaire de candidature rempli par cette initiative pour participer au prix Villes Transformatrices.

Lire leur candidature
Atlas des utopies